Tasman Peninsula

Des piliers dansant au milieu de l’océan.

 

Sur Tasman Peninsula, à 1h30 d’Hobart, Fortescue Bay est une baie paisible et magnifique. Non loin de là s’érige un symbole de grimpe qui a bercé les rêves de nombreux grimpeurs aventuriers… Le Totem Pole ! Ca y est vous y êtes ! Ce que vous ne saviez sans doute pas c’est que de l’autre côté de la baie se trouve son joli petit frère, The Moaï. De la dolerite comme d’hab !

Etablissez votre camp de base au joli camping payant de Fortescue Bay. Des emplacements ombragés en bord de plage et le lieu de départ des sentiers pour le Totem (sentier à droite de la plage) et The Moaï (sentier à gauche de la plage) ! Parfait ! Des wallabies sympathiques et des possums taquins vous tiendront compagnie les jours de repos.

Totem Pole… est ce que j’ai vraiment besoin de présenter ce pilier magnifique isolé au milieu des flots ?

Une escalade technique et dansante pour les trois voies qui ondulent au son du Totem. La plus facile, Deep Play, est une 7b… et c’est sensé être du mixte. Bon… Ca parait un peu élitiste tout ça…

Avec ma pote Mag, également grimpeuse chou à la crème de l’extrême, on a décidé de tenter l’aventure. Car comme le dit si bien Jean Claude, sur un malentendu ça peut marcher ! A noter que pour compliquer le tout, ma camarade avait chopé la chicken pox (mononucléose australienne) et avait une autonomie de grimpe de 25m avant de se transformer en Dark Mag…

 

Bref… 1h30 de jolie marche d’approche jusqu’au bout du Cape Hauy, on installe le rappel, on descend dessus et arrivées en bas on se balance pour attraper le totem. Jusque là tout va bien. On s’installe au relais. Attention il faut bien penser à ne pas tirer la corde du rappel, vous en aurez besoin au sommet pour installer votre tyrolienne et revenir sur le Cap Hauy ! Gardez donc l’extrémité de la corde accrochée à vous.  Donc il vous faut deux cordes, vous l’aurez compris. Ensuite les festivités commencent. Une première longueur de 20m en 7a. Une petite vire. Une deuxième longueur de 40m en 7b… Ca pouffe, ça grogne, ça rigole… et ça passe ! Eureka ! Une petite vire, 5m en 5c pour accéder au sommet (pas de relais en haut, il faudra désescalader pour retourner sur la vire), une explosion de joie, des larmes et des rires… WE DID IT ! Comme quoi même les patachoux peuvent réaliser leur rêve ! Il ne reste plus qu’à redescendre sur la vire 5m plus bas, tendre la tyrolienne avec la corde de rappel restée accrochée au Cape Hauy, et l’aventure est finie !

 

 

Bon… quelques éléments d’explications sur cette réussite inattendue… Au risque de démystifier ma nouvelle aura de conquérante de l’extrême, le totem n’est pas si terrifique… Censé être du 7b en mixte, la voie est en fait très bien équipée. Certes les passages sont obligatoires, et il faut rajouter des protections dans les passages faciles mais les difficultés en trad ne doivent pas dépasser 6b… Pas si extrême donc ! Pour vous donner une idée, allez faire la voie équipée After Midnight à Organ Pipes. C’est le même style de grimpe, le même engagement et elle est peut être même un poil plus dure. Si vous vous sentez à l’aise dedans, le totem devient réalité ! Dernier petit conseil, prenez la météo, mais regardez aussi la marée et la houle ! Si elle est trop importante ou si il y a trop de vent le totem peut être infaisable (le premier relais est quelques mètres au dessus de l’eau !).

Bref… Oublie que t’as aucune chance, vas-y, fonce !

A côté du Totem, le Candlestick possède une voie de 100m facile en trad et sur du rocher pourri. Il faut y aller à la nage…

 

Si vous n’êtes toujours pas convaincu par le totem, ou si vous en voulez plus, il y a The Moaï, à gauche de la baie.

  

Ce petit frère bien ancré sur un socle n’en démérite pas ! Après 1h30 de marche d’approche qui vous élève en haut des falaises de Dolomieu Point, fixez une corde de 60m (ou faites 2 ou 3 rappels) pour atteindre le socle plus bas. Non loin de là, The Moaï vous offre trois jolies voies de 35m. Deux mixtes en 5c+ et 6c. Et une équipée en 7a. Profitez de cet endroit magique mais anticipez le retour et les deux longueurs de 4 et 5b de la ligne de rappel (ou remontée sur corde fixe…). Et la marche de retour !

Petite astuce : le camping est peuplé de pêcheurs tasmaniens sympathiques qui partent naviguer au large sur leur bateau à moteur… Tentez votre chance, et si vous êtes sympas ils vous emmèneront peut être jusquà Bivouac Bay, vous raccourcissant la marche d’approche d’une bonne heure ! Si vous avez beaucoup de chance ils reviendront même vous chercher. Et si les dieux vous transportent ils rallongeront peut être un peu la croisière vous permettant d’observer, dauphins, raies, marsouins, otaries et même… Killer Whales ! (Qui étaient en train de buter les otaries ceci dit…)