Conduire sa voiture dans l’Outback

Ca y est vous êtes un pro de la conduite à gauche et vous avez déjà échappé à quelques embuscades de kangourou… Vous pouvez passer au niveau suivant : les dirt road !

En Australie, les routes principales sont toutes goudronnées et bien entretenues. Vous pouvez faire le tour de l’Australie sur ces routes et même passer par le centre via Uluru…Toutefois dès que vous quittez ces grands axes vous rencontrez assez fréquemment les « dirt road » (Les pistes non goudronnées). Généralement en terre battue, la très grande majorité est praticable avec un véhicule conventionnel. Très rares sont celles en sable « mou » ou cailloux. Personnellement pendant tout mon voyage j’ai été forcée d’utiliser le mode 4WD seulement à François Perron national park (côté Ouest), et sur certaines portions de la Gibb river road (côté Nord),….  Ce qu’il faut garder à l’esprit c’est que la surface d’une route en terre est variable, surtout si du mauvais temps est récemment passé par là et qu’il faut donc adapter sa vitesse aux conditions. Lors de grands trajets, de bons amortisseurs seront appréciés pour supporter les nombreux nids de poule (potholes) et petites « vaguelettes » (corrugations) qui vous secouent sans ménagements… Içi s’instaure un nouveau jeu : éviter les nids de poule tout en négociant les vaguelettes qui deviennent « confortables » à 80 Km/h… Tout en sachant qu’à cette vitesse vous perdez de l’adhérence et vous aurez moins de temps pour réagir en cas d’attaque de Kangourou ! Donc adaptez vous au contexte et à la situation !

Dernier conseil, si vous vous apprêtez à rouler pendant un long moment sur les dirt road, réduisez la pression de vos pneus… Cela réduit le risque de crevaison… Si la dirt road est en sable mou (comme à François Perron NP), dégonflez-les fortement… Plus le pneu est dégonflé, plus la surface d’adhérence est importante et moins vous avez de chance de rester bloqué ! Parfois vous trouverez des bornes pour regonfler vos pneus à la sortie de ces zones spéciales…