Carrots et bolt plate

Dans certains site d’escalade, lorsque vous levez votre nez pour trouver votre voie, vous apercevrez non pas de bon vieux spits ou goujons, ni même un sympathique piton, mais simplement une espèce de vis plantée dans le mur… Vous venez de rencontrer une « carrot »… Si vous n’avez pas de « bolt plate », votre rêve de grimpe vient de se transformer en citrouille !

Si vous possédez les fameuses bolt plate et que vous tenez absolument à vous lancer dans l’aventure veillez à apprendre la bonne technique avant de partir histoire de ne pas vous retrouver au taquet, le biceps contracté (car c’est votre niveau max et celui qui a équipé la voie était sans doute très grand ce qui vous oblige à clipper dans le crux), en train d’essayer désespérément de placer votre dégaine dans une plaquette plutôt taquine et instable…

En fait la technique est assez simple :

  1. Vous saisissez votre bolt plate que vous aviez placé dans votre sac à pof
  2. Vous placez la plaquette (bolt plate) sur la vis et la faites coulisser vers la petite fente
  3. Vous clippez votre dégaine vers le bas (ouverture contre le mur)… car dans l’autre sens (vers le haut) vous risquez de faire sortir la plaquette…
  4. Vous retournez le mousqueton pour que l’ouverture ne soit plus contre le mur
  5. Vous pouvez (enfin) clipper votre corde 😉

Derniers points importants :

Il existe 2 ou 3 types de bolt plate… La seule chose qui les différencie c’est le diamètre du trou… Donc je vous conseille de prendre celles avec le plus large diamètre pour être sur de pouvoir les placer partout…

Il faut aussi vous assurer que vos dégaines soient suffisamment larges pour bien verrouiller la bolt plate (surtout si vous avez acheté les larges comme conseillé précédemment)… En règle générale se méfier des dégaines à fil (légères et donc plus fines)… Lorsque vous grimpez la bolt plate bouge avec la friction de la corde, et il est apparemment possible qu’elle ressorte de la carrot si la dégaine n’est pas suffisamment grosse pour la vérouiller… Scénario catastrophe mais c’est bon à savoir quand même… Perso j’ai eu plus de mal à placer les bolt plate qu’à les enlever…

En plus des bolt plate dans votre sac à pof, pensez à en mettre 3 ou 4 de secours sur un mousqueton accroché à votre baudrier. En case de perte de sac à pof ou de chute acrobatique renversée et perte des bolts plate, cela vous permettra de terminer votre voie, ce qui peut être utile si vous vous êtes lancés dans une grande voie ! Ou si vous êtes juste en bolt plate prenez des cablés (nuts) qui peuvent être placés sur la carrot (mais déconseillé !).

Pourquoi les Bolt Plate?

En fait certaines voies sont partiellement ou pas équipées avec des plaquettes et ce sera à vous de les rajouter (ce sont les fameuses « bolt plate »)… Ca peut paraitre stupide mais l’explication parait assez cohérente au premier abord : c’est pour éviter toute pollution visuelle et préserver la falaise… La ou l’incohérence se crée, c’est qu’en plus d’être potentiellement dangereux pour le grimpeur, on trouve souvent ces « carrots » au milieu d’un océan de goujons… Parfois le site entier est équipé de goujon, mais vous trouverez une ou deux voies en carrots… Ou alors la voie entière est équipée de goujons, sauf un ou deux passages sur carrots… Ou alors le site entier est équipé de carrots mais ils ont mis UN (et une seul) ENOOOOOOORME relais au sommet avec chaines d’ancre de bateau pour vous y guider depuis les autres voies… Aberration australienne n°2 : Equipement minimal au milieu de l’équipement maximal dans des sites ou seuls les grimpeurs vont…

Le problème c’est que ce système n’est pas des plus sécuritaires… En effet il existe deux types de carrots…  Le premier est donc une simple vis « plantée » dans le mur… donc qui fonctionne uniquement par torsion… (plus prêt de toooooi mon Dieu, plus prêt de tooooooiiiiii !). Le deuxième, un peu plus évolué, a été gluté…. Le problème est qu’il est impossible de les différencier… donc on n’est jamais vraiment sur que le point tienne à 100%…

Bon je vous rassure le « carrots » et quand même une espèce en voie de disparition… Vous n’en trouverez que dans certaines voies de Blue mountains, de Perpendicular point et peut être quelques rares ailleurs… Et même dans ces endroits les voies équipées sont légion et vous aurez largement de quoi vous fumer les biceps avant d’avoir à vous lancer dans les voies partiellement équipées…  Et les topos sont très bien faits donc vous n’aurez pas de mauvaise surprise…

Et puis malgré tout cela, la grimpe sur carrots reste une expérience unique dans la vie d’un grimpeur…. Tenter de dégainer une bolt plate qui s’est nichée au foin fond de la doublure de son sac à pof pendant qu’on est taquet dans le crux, la saisir et ressentir un sentiment de soulagement… Avant de s’apercevoir qu’elle ne rentre pas dans la carrots car ce n’est pas le bon diamètre…  Un ascenseur émotionnel digne d’un stakanoviste russe !